• Les peintres de la Renaissance et la Bible

  • publié sous la direction de Roselyne de Ayala

Les peintres de la Renaissance et la Bible [Texte imprimé] / préface de Jean Delumeau,... ; [publié sous la direction de Roselyne de Ayala]. - Paris : Citadelles & Mazenod, DL 2009. - 1 vol. (463 p.) : ill. en coul., couv. et étui ill. en coul. ; 37 cm.

Images commentées par des extraits de la Bible dans la traduction oecuménique publiée par la Société biblique française et les Éd. du Cerf en 1988 et 2004
ISBN 978-2-85088-288-3 (rel. sous étui) : 215 EUR. -

Bible — Dans l’art
Peinture de la Renaissance — Thèmes, motifs

C’est un travail conséquent de traiter simultanément la Bible et l’art de la Renaissance. Contrairement à l’art d’Orient, l’art en Occident est emprunt de réalisme, il porte un regard vers l’extérieur et il a le soucis du concret. La Renaissance pousse ses limites jusqu’à l’exaltation du récit et de son décor. La principale source artistique des peintres sont les deux Testaments composant la Bible. Cette dernière était connue et lue par un nombre significatif de clercs et de fidèles même avant la diffusion de l’imprimerie. Le public était déjà apte à comprendre les scènes représentées grâce à la prédication, mais se limitait à une lecture au premier degré. Ensuite, il ne faut pas tomber dans l’excès de modernité accordé à cette période. En effet, il faut connaitre la vérité historique afin de mieux comprendre la complexité de ses réalités. Enfin, l’art lié à la Bible tend vers un monde plus sécularisé : le retour au nu antique et à la mythologie favorise la déchristianisation mais pas encore. L’art de la Renaissance a fait une large place à la sécularisation sans pour autant rejeter la religion.